Métastases hépatiques.

Une tumeur maligne primaire de n'importe quel organe du corps peut essaimer des cellules cancéreuses dans le sang. Le foie est vascularisé par l'artère hépatique et par la veine porte. Il reçoit 20% du sang par l'artère hépatique et 80% par la veine porte. Le foie assure une fonction de filtration du sang. Les cellules cancéreuses, qui circulent dans le sang, vont pouvoir s'accrocher aux mailles du filet hépatique et former une nouvelle tumeur dans le foie appelée métastase hépatique. Le foie est un organe où virtuellement toutes les tumeurs peuvent métastatiser en raison de sa double circulation sanguine (artérielle et veineuse) et de sa fonction de filtration.

Tout le sang amené dans le foie par la veine porte provient d’organes comme le gros et le petit intestin, l’estomac ou le pancréas. De ce fait, les cancers de la sphère gastro-intestinale sont un grand pourvoyeur de métastases hépatiques. Les cancers du poumon et du sein font aussi volontiers des métastases hépatiques. En règle générale, les tumeurs du cerveau ne donneront jamais de métastase hépatique. Par contre, les mélanomes malins de l'œl (choroïde) sont connus pour pouvoir disséminer dans le foie.

Une petite métastase hépatique peut être silencieuse et n'être découverte que lors d'un examen de routine. A l'opposé, le foie peut être agrandi par de multiples nodules tumoraux secondaires et la présence des métastases est soupçonnée cliniquement. Il n'y a pas toujours de corrélation entre l'importance des perturbations des tests hépatiques et le nombre de nodules métastatiques.

Cas illustratif

Métastases hépatiques - scanner - Image 1

Image 1. Scanner de l'abdomen. Coupe axiale. Phase veineuse.
1, Foie. 2, Poumon gauche. 3, Aorte. 4, Rachis. Flèche, Métastase.

  • Image 1. Scanner de l'abdomen. Coupe axiale. Phase veineuse.
    1, Foie. 2, Poumon gauche. 3, Aorte. 4, Rachis. Flèche, Métastase.

  • Image 2. Scanner de l'abdomen. Coupe axiale. Phase veineuse.
    1, Foie. 2, Veine porte. 3, Estomac. 4, Rate. 5, Surrénale droite. Flèche, Métastase.

  • Image 3 de 3. Scanner de l'abdomen. Reconstruction coronale. Phase veineuse.
    1, Poumon droit. 2, Néoplasie du poumon gauche. 3, Rate. 4, Rein gauche. 5, Aile iliaque. 6, Tête fémorale. Flèche, Métastase hépatique (du cancer du poumon).

Imagerie

Lorsqu’une tumeur maligne est découverte, le but de l’imagerie est d’effectuer un bilan d’extension de la tumeur afin de pouvoir planifier la meilleure thérapie possible. Si une lésion hépatique unique est décelée lors de cet examen initial, le radiologue devient confronté au problème: "lésion hépatique bénigne découverte fortuitement" versus "métastase hépatique". Selon l’aspect de cette lésion, des examens supplémentaires ou un examen histologique (biopsie) de la lésion du foie peuvent devenir nécessaire.

Dés que le traitement a été institué et, selon le type de tumeur, une surveillance radiologique est effectuée. Le choix de la technique d’imagerie et le calendrier est déterminé par le protocole thérapeutique utilisé.

Les techniques radiologiques à disposition pour détecter les métastases hépatiques sont:
• L'échographie, surtout utilisée comme outil de screening. Les métastases hépatiques peuvent être mesurées. C'est toutefois une technique observateur- et patient-dépendant.
• La tomodensitométrie et l'IRM. Ces deux dernières modalités sont hautement performantes dans la détection des métastases hépatiques et décrivent les lésions dans les trois plans de l'espace. L'IRM et la tomodensitométrie permettent une reproductibilité intégrale de l'imagerie fournie d'un examen à l'autre de sorte que la comparaison des mesures des lésions entre ces examens est effective.

Traitements

Lorsqu'il y a des métastases hépatiques, les options thérapeutiques varient selon les caractéristiques de la tumeur primaire, le nombre de métastases, leurs localisations/disséminations à travers le foie.
Selon le bilan radiologique, une résection chirurgicale des métastases hépatiques peut être envisagée.
Si le nombre de métastases est important ou que celles-ci sont réparties dans les deux lobes du foie, un traitement palliatif peut être offert.
L'ablation par radiofréquence d'une métastase hépatique est la destruction du tissu tumoral par un effet thermique transmis par une électrode. La mise en place de cette électrode au sein de la tumeur se fait sous guidage échographique ou tomodensitométrique. Cette méthode peut être répétée.
La chimiothérapie intraartérielle est l'administration d'un traitement anticancéreux via un cathéter d'artériographie au sein de la tumeur.
Une autre option thérapeutique, seulement disponible pour certains types de tumeurs, est l'embolisation. Des tumeurs hypervasculaires exigent pour leurs croissances une importante quantité de sang et l'embolisation a pour but d'obstruer l'artère nourricière de cette tumeur. Cette obstruction du vaisseau se fait via un cathéter d'artériographie en injectant à l'endroit adéquat de la "colle" (NDLR: expression entre guillemets).
On peut mélanger les deux dernières méthodes et c'est ce qu'on appelle la chimioembolisation (voir artériographie).

Bibliographie:

• Parikh T, Drew SJ, Lee VS, Wong S, Hecht EM, Babb JS, Taouli B. Focal liver lesion detection and characterization with diffusion-weighted MR imaging: comparison with standard breath-hold T2-weighted imaging.Radiology. 2008 Mar;246(3):812-22.
• Kalva SP, Thabet A, Wicky S. Recent advances in transarterial therapy of primary and secondary liver malignancies. Radiographics. 2008 Jan-Feb;28(1):101-17.
• Seki H, Ozaki T, Shiina M. Side-hole catheter placement for hepatic arterial infusion chemotherapy in patients with liver metastases from colorectal cancer: long-term treatment and survival benefit. AJR Am J Roentgenol. 2008 Jan;190(1):111-20.
• Atassi B, Bangash AK, Bahrani A, Pizzi G, Lewandowski RJ, Ryu RK, Sato KT, Gates VL, Mulcahy MF, Kulik L, Miller F, Yaghmai V, Murthy R, Larson A, Omary RA, Salem R. Multimodality imaging following 90Y radioembolization: a comprehensive review and pictorial essay. Radiographics. 2008 Jan-Feb;28(1):81-99.
• Liapi E, Geschwind JF, Vossen JA, Buijs M, Georgiades CS, Bluemke DA, Kamel IR. Functional MRI evaluation of tumor response in patients with neuroendocrine hepatic metastasis treated with transcatheter arterial chemoembolization. AJR Am J Roentgenol. 2008 Jan;190(1):67-73.
• Sofocleous CT, Nascimento RG, Gonen M, Theodoulou M, Covey AM, Brody LA, Solomon SM, Thornton R, Fong Y, Getrajdman GI, Brown KT. Radiofrequency ablation in the management of liver metastases from breast cancer. AJR Am J Roentgenol. 2007 Oct;189(4):883-9.
• Head HW, Dodd GD 3rd, Dalrymple NC, Prasad SR, El-Merhi FM, Freckleton MW, Hubbard LG. Percutaneous radiofrequency ablation of hepatic tumors against the diaphragm: frequency of diaphragmatic injury. Radiology. 2007 Jun;243(3):877-84.
• Hosch WP, Schmidt SM, Plaza S, Dechow C, Schmidt J, Ley S, Kauffmann GW, Hansmann J. Comparison of CT during arterial portography and MR during arterial portography in the detection of liver metastases. AJR Am J Roentgenol. 2006 Jun;186(6):1502-11.
• Elsayes KM, Narra VR, Yin Y, Mukundan G, Lammle M, Brown JJ. Focal hepatic lesions: diagnostic value of enhancement pattern approach with contrast-enhanced 3D gradient-echo MR imaging. Radiographics. 2005 Sep-Oct;25(5):1299-320.
• Giorgio A, Tarantino L, de Stefano G, Coppola C, Ferraioli G. Complications after percutaneous saline-enhanced radiofrequency ablation of liver tumors: 3-year experience with 336 patients at a single center. AJR Am J Roentgenol. 2005 Jan;184(1):207-11.
• Vogl TJ, Straub R, Eichler K, Söllner O, Mack MG. Colorectal carcinoma metastases in liver: laser-induced interstitial thermotherapy--local tumor control rate and survival data. Radiology. 2004 Feb;230(2):450-8.
• Rhim H, Dodd GD 3rd, Chintapalli KN, Wood BJ, Dupuy DE, Hvizda JL, Sewell PE, Goldberg SN. Radiofrequency thermal ablation of abdominal tumors: lessons learned from complications.Radiographics. 2004 Jan-Feb;24(1):41-52.
• Schwartz LH, Mazumdar M, Brown W, Smith A, Panicek DM. Variability in response assessment in solid tumors: effect of number of lesions chosen for measurement. Clin Cancer Res. 2003 Oct 1;9(12):4318-23
• Danet IM, Semelka RC, Leonardou P, Braga L, Vaidean G, Woosley JT, Kanematsu M. Spectrum of MRI appearances of untreated metastases of the liver. AJR Am J Roentgenol. 2003 Sep;181(3):809-17.
• de Baère T, Risse O, Kuoch V, Dromain C, Sengel C, Smayra T, Gamal El Din M, Letoublon C, Elias D. Adverse events during radiofrequency treatment of 582 hepatic tumors. AJR Am J Roentgenol. 2003 Sep;181(3):695-700.
• Choi H, Loyer EM, DuBrow RA, Kaur H, David CL, Huang S, Curley S, Charnsangavej C. Radio-frequency ablation of liver tumors: assessment of therapeutic response and complications. Radiographics. 2001 Oct;21 Spec No:S41-54.
• Gazelle GS, Goldberg SN, Solbiati L, Livraghi T. Tumor ablation with radio-frequency energy. Radiology. 2000 Dec;217(3):633-46. Comment in: Radiology. 2001 Aug;220(2):554.
• Therasse P, Arbuck SG, Eisenhauer EA, Wanders J, Kaplan RS, Rubinstein L, Verweij J, Van Glabbeke M, van Oosterom AT, Christian MC, Gwyther SG. New guidelines to evaluate the response to treatment in solid tumors. European Organization for Research and Treatment of Cancer, National Cancer Institute of the United States, National Cancer Institute of Canada. J Natl Cancer Inst. 2000 Feb 2;92(3):205-16. Comment in: J Natl Cancer Inst. 2000 Feb 2;92(3):179-81. J Natl Cancer Inst. 2000 Sep 20;92(18):1534-5. J Natl Cancer Inst. 2004 Mar 17;96(6):487-8. J Natl Cancer Inst. 2004 May 19;96(10):801-2; author reply 802. J Natl Cancer Inst. 2006 Feb 15;98(4):232-4.