Site info-radiologie.ch
Aller au contenu

Vous êtes ici: Examens > IRM "ouverte" versus IRM "fermé"

 
 

Configuration IRM "ouverte" versus IRM "fermé"


Ce qualificatif provient de l'espace disponible autour du patient.

La dénomination "fermé" indique que le patient est placé dans un tunnel. La technologie utilisée est celle des aimants supra conducteurs.

La configuration "ouverte" rend compte de deux faits:
1) le patient a une meilleure vision de l'environnement qui l'entoure (absence de sensation d'oppression et meilleure communication possible avec des accompagnants).
2) une accessibilité de la région à examiner en vue d'une biopsie, voire même d'un geste chirurgical.

La configuration ouverte est donc déterminée par la disposition et la forme des bobines produisant le champ magnétique: en "fer à cheval" par exemple. La technologie la plus souvent rencontrée est celle des aimants résistifs. Les champs magnétiques produits sont très souvent de l'ordre de 0.23 - 0.5 Tesla. De nouvelles technologies permettent d'avoir aujourd'hui des IRM ouvertes utilisant un champ magnétique de 1 Tesla. De sorte que maintenant, "configuration ouverte" n'est plus synonyme avec "bas champ magnétique".

Pour être complet dans le chapitre IRM ouvert, il faut mentionner les unités dédiées à l'étude d'une région particulière. Il existe des IRM consacrés uniquement à l'étude des articulations. L'extrémité étudié est placé seulement dans un mini tunnel (max. 20cm de diamètre) alors que le reste du corps se trouve à l'extérieur et est ainsi "libéré". La technologie utilisée peut être soit celle des aimants résistifs, soit celle des aimants supraconducteurs.

A noter qu'il existe également des unités IRM dont la configuration ouverte permet soit une étude en charge (c'est à dire en position debout), soit dynamique (lors de mouvements) d'une articulation ou du rachis (champ magnétique 0.23 - 1T).

Il faut souligner que les contre-indications à un examen IRM sont les mêmes que l'IRM soit à bas ou à haut champ, ouverte ou fermé!