Hémangiome du foie

Les hémangiomes hépatiques sont formés de multiples cavités remplies de sang qui sont délimitées par une unique couche de cellules endothéliales. L'hémangiome hépatique est la tumeur bénigne du foie la plus fréquente et sa prévalence dans la population générale est importante: jusqu'à 20%. Les hémangiomes hépatiques ne provoquent pas de symptômes et, la plupart du temps, sont découverts fortuitement lors d'un examen d'échographie demandé pour une autre raison. En l'absence d'un contexte néoplasique et lorsque ces lésions ont un aspect caractéristique à l'échographie, il n'y a pas nécessité d'effectuer un suivi particulier. En général, les hémangiomes hépatiques ne requièrent pas de traitement. Toutefois certains types d'hémangiomes peuvent exceptionnellement augmenter de taille lors d'une grossesse. Les hémangiomes hépatiques peuvent coexister avec d'autres tumeurs bénignes du foie comme les adénomes ou les hyperplasies nodulaires focales.

Échographie:
Les hémangiomes hépatiques apparaissent comme des lésions nodulaires, bien délimitées, hyperéchogènes. Ces lésions bénignes montrent parfois un renforcement postérieur. Les hémangiomes du foie sont souvent rencontrés dans le lobe droit du foie, près du diaphragme.

Tomodensitométrie:
Sur les coupes sans injection de contraste, les hémangiomes hépatiques apparaissent généralement comme des lésions bien délimitées, hypodenses. Après injection de contraste, en phase artérielle, il existe une prise de contraste de forme nodulaire, globuleuse, localisé uniquement à la périphérie de la lésion. Cette prise de contraste a la même densité que les vaisseaux artériels. Dés lors, le rehaussement de la lésion va être progressif et s'effectuer de manière centripète. Des petits hémangiomes peuvent avoir une prise de contraste d'emblée uniforme.

Imagerie par résonance magnétique (IRM):
Sur les séquences pondérées en T1, les hémangiomes hépatiques sont généralement hypointenses. En pondération T2, ces lésions sont fortement hyperintenses. Après injection intraveineuse de gadolinium, les hémangiomes du foie ont une prise de contraste périphérique et nodulaire. Il y a ensuite un remplissage centripète progressif. Le comportement, du point de vue de la prise de contraste, est similaire à celui observé en tomodensitométrie

Note:
1) L'existence d'une pathologie diffuse du foie comme la stéatose peut modifier l'apparence classique d'un hémangiome.
2) Des shunts artérioportes (=communications entre le système artériel et veineux porte du foie) peuvent être présents dans les hémangiomes hépatiques et l'aspect échographique, tomodensitométrique, et IRM des lésions peut s'écarter notablement des présentations classiques.
3) Des hémangiomes de grande taille (>4cm) peuvent avoir un aspect un peu plus variable: présence d'une cicatrice centrale, de calcifications par exemple. Dés lors, ces lésions peuvent présenter un diagnostic différentiel avec les autres masses du foie comme l'hyperplasie nodulaire focale ou le carcinome fibrolamellaire.
Se référer à la bibliographie ci-dessous!

Tomodensitométrie - Hémangiome du foie - Image 1

Image 1. Scanner de l'abdomen, coupe sans injection de contraste.
1, rate. 2, rein gauche. 3, aorte. 4, pancréas. 5, foie. Sur ces coupes tomodensitométriques sans injection de contraste, les veines sus-hépatiques apparaissent spontanément hyperdenses par rapport au parenchyme hépatique, ce qui traduit la présence d'une stéatose. En raison de la stéatose hépatique, la lésion hépatique (hémangiome) est déjà visible sur ces coupes tomodensitométriques sans injection de contraste!

  • Image 1. Scanner de l'abdomen, coupe sans injection de contraste.
    1, rate. 2, rein gauche. 3, aorte. 4, pancréas. 5, foie. Sur ces coupes tomodensitométriques sans injection de contraste, les veines sus-hépatiques apparaissent spontanément hyperdenses par rapport au parenchyme hépatique, ce qui traduit la présence d'une stéatose. En raison de la stéatose hépatique, la lésion hépatique (hémangiome) est déjà visible sur ces coupes tomodensitométriques sans injection de contraste!

  • Image 2. Scanner de l'abdomen, coupe après injection de contraste (phase artérielle).
    1, rate. 2, rein gauche. 3, aorte. 4, pancréas. 5, foie. Sur ces coupes tomodensitométriques effectuées après injection de contraste et durant la phase artérielle, il existe une prise de contraste de forme nodulaire, globuleuse, localisé uniquement à la périphérie de la lésion.

  • Image 3. Scanner de l'abdomen, coupe sans injection de contraste (phase portale).
    1, rate. 2, rein gauche. 3, aorte. 4, pancréas. 5, foie.
    Sur ces coupes tomodensitométriques effectuées après injection de contraste et durant la phase portale, on peut vérifier que le rehaussement de la lésion s'effectue de manière progressive et centripète.

  • Image 4 de 4. Scanner de l'abdomen, coupe sans injection de contraste (phase tardive).
    1, rate. 2, rein gauche. 3, aorte. 4, pancréas. 5, foie.
    Sur ces coupes tomodensitométriques effectuées après injection de contraste et en phase tardive, on peut vérifier que le rehaussement de la lésion est totale.

Bibliographie:

• Kim KW, Kim AY, Kim TK, Kim SY, Kim MJ, Park MS, Park SH, Lee KH, Kim JK, Kim PN, Ha HK, Lee MG. Hepatic hemangiomas with arterioportal shunt: sonographic appearances with CT and MRI correlation. AJR Am J Roentgenol. 2006 Oct;187(4):W406-14.
• Elsayes KM, Narra VR, Yin Y, Mukundan G, Lammle M, Brown JJ. Focal hepatic lesions: diagnostic value of enhancement pattern approach with contrast-enhanced 3D gradient-echo MR imaging. Radiographics. 2005 Sep-Oct;25(5):1299-320.
• Byun JH, Kim TK, Lee CW, Lee JK, Kim AY, Kim PN, Ha HK, Lee MG. Arterioportal shunt: prevalence in small hemangiomas versus that in hepatocellular carcinomas 3 cm or smaller at two-phase helical CT.Radiology. 2004 Aug;232(2):354-60.
• Vilgrain V, Uzan F, Brancatelli G, Federle MP, Zappa M, Menu Y. Prevalence of hepatic hemangioma in patients with focal nodular hyperplasia: MR imaging analysis. Radiology. 2003 Oct;229(1):75-9. Comment in: Radiology. 2004 Jun;231(3):926; author reply 926-7.
• Jang HJ, Kim TK, Lim HK, Park SJ, Sim JS, Kim HY, Lee JH. Hepatic hemangioma: atypical appearances on CT, MR imaging, and sonography.AJR Am J Roentgenol. 2003 Jan;180(1):135-41.
• Blachar A, Federle MP, Ferris JV, Lacomis JM, Waltz JS, Armfield DR, Chu G, Almusa O, Grazioli L, Balzano E, Li W. Radiologists' performance in the diagnosis of liver tumors with central scars by using specific CT criteria. Radiology. 2002 May;223(2):532-9.
• Caturelli E, Pompili M, Bartolucci F, Siena DA, Sperandeo M, Andriulli A, Bisceglia M. Hemangioma-like lesions in chronic liver disease: diagnostic evaluation in patients. Radiology. 2001 Aug;220(2):337-42.
• Kim KW, Kim TK, Han JK, Kim AY, Lee HJ, Choi BI. Hepatic hemangiomas with arterioportal shunt: findings at two-phase CT. Radiology. 2001 Jun;219(3):707-11.
• Nino-Murcia M, Olcott EW, Jeffrey RB Jr, Lamm RL, Beaulieu CF, Jain KA. Focal liver lesions: pattern-based classification scheme for enhancement at arterial phase CT. Radiology. 2000 Jun;215(3):746-51.
• Vilgrain V, Boulos L, Vullierme MP, Denys A, Terris B, Menu Y. Imaging of atypical hemangiomas of the liver with pathologic correlation. Radiographics. 2000 Mar-Apr;20(2):379-97.
• Leifer DM, Middleton WD, Teefey SA, Menias CO, Leahy JR. Follow-up of patients at low risk for hepatic malignancy with a characteristic hemangioma at US. Radiology. 2000 Jan;214(1):167-72.