Opacification des voies biliaires par drain de Kehr montrant des calculs cholédociens.

Drain de Kehr

Lors de la découverte d'un calcul du cholédoque au cours d’une cholécystectomie par laparotomie par exemple, le traitement peut être réalisé dans le même temps par l’ouverture du cholédoque. Ce dernier peut être fermé le directement tout en laissant un drainage externe. Le drain de Kehr a une forme de T dont les deux branches sont situés dans le cholédoque et la base se trouve à la peau relié à un sac. Le but du drain de Kehr est de diminuer le risque de fuite et de stase biliaire dans le cholédoque. Il permet de réaliser une cholangiographie après l’intervention chirurgicale ou éventuellement d’extraire une éventuelle lithiase résiduelle.

Déroulement d'une Cholangiographie par drain de Kehr

Le produit de contraste radio opaque (à base d'iode) est instillé dans le drain laissé à la peau. Aucune ponction/piqure n'est donc effectuée lors de cet examen. Cette procédure est donc parfaitement indolore. La cholangiographie par drain permet d'opacifier les voies biliaires intra- et extra-hépatiques et de vérifieur leur intégrité ou l'absence de calcul.

Etiologie des calculs cholédociens

Le plus souvent, les calculs cholédociens proviennent du passage de calculs vésiculaires dans le cholédoque.

Des calculs cholédociens peuvent se développer «de novo» suite à:
• Une anémie hémolytique chronique.
• Une infestation parasitaire de l'arbre biliaire.
• Des cholangites récidivantes.
• Des anomalies congénitales de l'arbre biliaire (Maladie de Caroli par exemple).
• Des anomalies de calibre du cholédoque (rétrécissement par exemple).

Cas illustratif

Cholécystectomie pratiquée il y a quelques semaines en raison d'une inflammation aigüe de la vésicule biliaire. Cette cholécystectomie a été décrite comme compliquée (et la voie laparoscopique a été convertie en laparotomie). Lors de l'intervention, mise en évidence de petits calculs enclavés dans le cholédoque distal. Mise en place d'un drain de Kehr. Transfert dans un autre hôpital pour sphinctérotomie. Le dernier contrôle par Cholangiographie endoscopique rétrograde (ERCP) est décrit comme satisfaisant.

Devant la persistance de la symptomatologie, une opacification des voies biliaires (cholangiographie par le drain de Kehr) est demandée par le chirurgien chez cette patiente maintenant ambulatoire.

Pour visualiser les images de plus grandes tailles, cliquer sur la vignette ci-dessous.

  • Calculs cholédociens (cholangiographie par drain de Kehr). Image 0